Une galerie d’art dans un lieu riche d’un passé culturel

par | 10 Juin 2021 | Nouvelles | 0 commentaires

Kä galerie a pris place dans une résidence riche d’un passé culturel.  La construction de la résidence, en 1998, a donné lieu à d’intéressantes découvertes: les fondations de la cheminée d’un manoir ayant pris feu plus de 30 ans auparavant : le Manoir Boréal Val-Menaud.

Manoir Val-Menaud.

En effet, dans les années 1940, un avocat de Jonquière, Georges Larouche, était propriétaire de ce grand chalet de bois rond fréquenté par de grands artistes.  Passionné de poésie, l’avocat y a reçu, entre autres, Gilles Vigneault, Pauline Julien puis Félix Leclerc, qui était un habitué des lieux.  En 1949, Charles Trenet, le «fou chantant», y débarquait pour donner un concert que la petite histoire des lieux n’oublierait pas de si tôt.  Sur les traces de Trenet se posait, trois ans plus tard, les talons de l’artiste américain Bing Crosby qui avait entrepris de faire le tour du Canada. 

Dans les années cinquante, le coeur de Val-Menaud battait au rythme des chanteurs, des poètes et des artistes qui s’y produisaient au grand bonheur des Saguenéens qui n’en avaient jamais vu de si grands d’aussi près.  

C’est également en ces lieux que René Gagnon, Thérèse Brassard et Riopelle ont peint, dans le centre d’art du Manoir boréal Val-Menaud, créé par Larouche, qui était également un amoureux des arts,  L’histoire du lieu est donc fortement associée à la culture.

Le manoir Boréal a été détruit par les flammes en 1965. Or, la mémoire de cette époque demeure encore bien vivante.  Et c’est au même endroit qu’est aujourd’hui érigé la résidence qui accueille Kä galerie!  Et c’est toute une fierté de faire revivre la mémoire culturelle en ces lieux…

Un merci spécial à Marie Gagnon pour l’histoire et les images.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents